Rêves & Utopies

 

Fiscalité & Entreprises.

 

 

A) Avant tout, l'essentiel est à fixer par l'autorité compétente, l'Etat.

 

Propositions :

 

B) Redéfinition de l'entreprise et du rôle de l'Etat.

 

Notions, conséquences et conditions pour l'entreprise :

  • L'entreprise n'est pas censée faire des bénéfices pour elle-même.

  • L'entreprise est censée capitaliser ses bénéfices pour s'assurer contre toute faille, investir et recruter.

  • L'entreprise est aussi censée capitaliser ses bénéfices pour verser des revenus stables à ses salariés et à ses actionnaires.

  • Dans ces conditions l'entreprise peut augmenter les revenus de ses salariés et de ses actionnaires sans prendre le moindre risque.

Notions, conséquences et conditions pour l'Etat :

  • L'Etat n'est pas censé remettre en question le bon fonctionnement de l'entreprise.

  • L'Etat est censé prélever des impôts sur le revenu des salariés et des actionnaires de l'entreprise.

  • L'Etat doit pouvoir s'assurer que l'entreprise bénéficiaire augmente bien les revenus de ses salariés et de ses actionnaires.

  • Dans ces conditions, si les revenus de chacun augmentent, les revenus de l'Etat augmenteront et il pourra défiscaliser l'entreprise.

  • A juste titre, l'Etat peut aussi ne plus subventionner l'entreprise mais lui prêter (avec intérêts) les fonds nécessaires à ses investissements.

Particularités concernant certains statuts :

  • Tout cela peut aussi concerner les associations en tout genre et les sociétés en tout genre qui font des bénéfices.

  • L'entreprise qui détient un monopole peut aussi ne pas hésiter à faire appel à des prestataires de services (moyennes et petites entreprises).

 

C) Bilans prévisionnels.

 

A vos calculettes car on ne vous dira pas tout.

Des revenus monstrueux ? Ptet ben que oui après tout ... Surprise, surprise.

Ici et ailleurs ? Pourquoi pas ... Bien des Etats et des Entreprises peuvent se sentir concernés.

 

 

D) Conclusion.

 

Si seulement cela pouvait fonctionner ainsi.

L'Etat serait un paradis fiscal et les entreprises seraient rassurées.

Quand à nous ... On pourrait s'en mettre plein les poches ... Ben on peut toujours rêver, c'est po interdit.

 

 

Pour l'instant ce projet est encore utopique. Mais il peut se concrétiser, sous cette forme ou d'autres formes.

On peut aussi s'en inspirer librement pour parfaire la réalité, sans oublier qu'un idéal doit satisfaire tout le monde.

 

Pour tous commentaires, développements, propositions ou réclamations :

 

 

Mai 2007 - Rêves et Utopies.

 

Accueil- Sommaire - Retour